La grande aventure en circuits combinés Asie : Vietnam - Cambodge - Laos

Revenir à l'accueil ici
Cathédrale Notre Dame Danang Hoi an Fête du Têt
Marché aux fleurs Musée de la guerre à Saigon Les tunnels de Cu Chi Revenir aux circuits Vietnam
2 circuits en promotion au Vietnam --->---> 10 jours Hanoi-Halong-Hue-Saigon ou inverse 14 jours Hanoi-Halong-Hue-Saigon ou inverse

 

KHUON-TOUR

CIRCUITS EN ASIE Cambodge-Vietnam-Laos

Myanmar & Thaïlande

http://www.khuon-tour.com   info@khuon-tour.com

France: +33 (0) 6 82 24 63 14   Cambodge: +855 99 75 83 39

Office: +855 (0) 92 21 00 63   Fax: +855 (0) 23 72 05 35

“Minorités ethniques du Nord Vietnam en 3 jours”

Ha Noi – LAO CAI - SAPA – Ha Noi

(Réf : V04ME-VR) 

 Extension en 3 jours.

Avant ce circuit vous pouvez faire Hanoi & Halong en 4 jours. Voir ici

Jour 1 :           HA NOI–LAOCAI 4hrs d’autoroute – SAPA  (40km–1h30 de route-défilé) (-/Dej/Din)

V04ME_508h00: Rendez-vous avec le chauffeur à l’hôtel à Hanoi. Départ vers le nord en suivant l’autoroute Hanoi – Lao Cai en traversant les collines verdoyantes et les paysages accidentés. Arrivée vers midi à Lao Cai, ville frontalière aux confins de la Chine. Coup d’œil sur la frontière séparée par un bras du Fleuve Rouge. Déjeuner à Lao Cai. Poursuite de la route de défilé vers Sapa, une jolie ville thermale fondée par les français au début du 20e siècle pour la villégiature.

En arrivant à Sapa, visite du village de Cat Cat où vous assisterez occasionnellement au spectacle de danses traditionnelles accompagné d’une espèce d’hautbois en bambou des H’Mong. Retour a Sapa et promenade sur le marché du soir de Sapa. Dîner en ville. Nuit à SAPA.

Jour 2 :           SAPA – LAO CAI – SAPA    (P-dej/Dej/Din)

Dans la matinée, en route pour la visite d’un marché hebdomadaire, lieu de rendez-vous des Montagnards, descendus de leurs montagnes pour l'occasion, vêtus de leurs plus beaux atours.

Pour votre information du départ de la gare de Lao Cai:

-             Le lundi : visite du marché Binh Lu (100km via Sapa/3hs de route de défilé)

-             Le mardi : visite du marché Coc Ly (60km/2hs de route de défilé)

-             Le mercredi : visite du marché Cao Son (80km /3hs de route de haute défilé)

-             Le jeudi : visite du marché Lung Khau Nhin (70km /3hs de route de haute défilé)

-             Le samedi : visite du marché Can Cau (100km via Bac Ha/3hs de route de défilé)

-             Le dimanche : visite du marché Bac Ha (70km /2hs de route de défilé)

Déjeuner en cour de visite. Retour à Sapa dans l’après-midi puis visite du mont Ham Rong-une petite montagne dominant la ville où  vous aurez un panorama de Sapa et du mont culminant Fanxipan; le mont le plus haut de l’Indochine ; 3143 mètres d’altitude. Un court de massage de pieds ou sauna de la façon Yaos Rouges en fin de la journée. Dîner en ville. Nuit à SAPA.

Jour 3 :           SAPA – LAO CAI - HANOI  en autoroute 4hrs (P-dej/Dej/---)

Départ à Lao Cai puis suivi de l’autoroute Lao Cai - Hanoi. Arrivée au village Duong Lam vers Midi.  Déjeuner.

V04ME_6Puis l’excursion dans le village Duong Lam, l'espace ancienne Vietnamien « Terres de deux rois » Ngo Quyen et Phung Hung. Promenade en sein du village en visitant le Temple de la Défense du village et passant les très vieilles maisons édifiées depuis 17e siècle. Promenade en vélo pour la découverte des scènes de vie quotidienne. Retour à Hanoi en fin de la journée. Soirée et repas libre.

Fin de services

 

Une nuit supplémentaire à Hanoi est à prévoir si vous combinez cette extension avec un autre circuit.

 

Tarif

PRIX PAR PERSONNE EN $US

Base

1 pers

2 pers

3 pers

4 à 5

6 à 9

10 à 15

16 à 19

20 & +

Sup. Single

JAUNE CONFORT

                 

VERT LUXE

                 

BLEU FIRST CLASSE

                 

Notes : Le tarif de ce circuit s’entend avec prise en charge et raccompagnement à l’hôtel. Les transferts à l’aéroport ne sont pas inclus. A partir de 20 personnes 1 gratuite. Convertir les $ en € cliquez ici

 

Liste des hôtels du circuit

Les hôtels sont compris dans le tarif. Ils ont été choisis avec soin, néanmoins vous pouvez en changer, cliquez ici

Sauf avis contraire de votre part nous réserverons les hôtels de ces tableaux en fonction de la catégorie, des 

disponibilités et du nombre de participants (certains hôtels de charme sont de petite capacité) 

JAUNE CONFORT

Destination

Hôtel

Type de Chambre

Site Internet/Coordonnées

SAPA

Holiday Sapa 3*

Superieur - valley view

www.holidaysapa.com

North Star 3*

Superieur - valley view

www.northstarhotel.com.vn

Chau Long Old wing 3*

Deluxe - mountain view

www.chaulonghotel.com

Trade Union Hotel 3*-

Standard - moutain view

www.trade-union.com

Royal View Hotel 3*+

Superieur - valley view

www.royalsapa.com.vn

 

 

 

 

VERT LUXE

Destination

Hôtel

Type de Chambre

Site Internet/Coordonnées

SAPA

Bamboo Sapa 3*+

Superieur - valley view

www.sapatravel.com

Muong Thanh Sapa 4*-

Deluxe - city view

http://muongthanhsapa.com

Sapa View 4*+

Deluxe - city view

http://sapaview-hotel.com

Chau Long New Wing 4*-

Superoir - mountain view

www.chaulonghotel.com

 

 

 

 

BLEU FIRST CLASSE

Destination

Hôtel

Type de Chambre

Site Internet/Coordonnées

SAPA

Victoria Sapa 4*+

Superieur - garden view

www.victoriahotels.asia

Topas Ecolodge 5*

Bungalow - valley view

www.topasecolodge.com

 

Forfait comprend :

-                       Transferts et transports terrestres en véhicule privé, climatisé

-                       Pension complète selon programme

-                       Hébergement: 2 nuit en hôtel à Sapa.

-                       De guide vietnamien francophone pour tout le circuit

-                       Toutes visites, spectacles, excursions comme décrites au programme

-                       2 bouteilles d'eau et 2 serviettes fraiches gratuites  pendant le circuit.

Forfait ne comprend pas :

-                       Dépenses personnelles

-                       Boissons à table pendant les repas

-                       Autres activités locales (peuvent être suggérer sur places)

 

 

La région :

 

Parc national de Ba Be est de 250 km au nord-est de Hanoi. Toute la région est de montagnes calcaires imposantes avec forêts de conifères alternent par voie terrestre basse à plat. L'élévation est de 150 m à 1098 m au-dessus-du niveau des mers. La zone autour de Ba Be parc national est aussi habitée par certains groupes ethniques colorés avec lifeslye très traditionnel.

Celui-ci combine avec le système de l'éco parfaitement frais rend ce une destination idéale pour les voyageurs de la nature et la culture. Les de passer au vert dans les montagnes et les forêts de Ba Be parc national dans la région du Nord-Est du Vietnam.

La visite est des voyages d'aventure nous amène sur une exploration culturelle et écologique. Activités de voyage comprennent la marche, le trekking, randonnée, croisière et homestaying bateau. Parc national Ba Be est sans aucun doute le meilleur tour d'aventure pour s'éloigner de la foule.

 

Pour revenir aux circuits Vietnam cliquez ici

 

Retour accueil KHUONTOUR

 

Un peu d'histoire sur la région :

La région de Lao Cai était au XIXème siècle un lieu d’affrontement entre différents groupes armés dont les fameux Pavillons noirs et les Pavillons blancs. Ces bandes de pillards s’étaient réfugiés dans les montagnes du Vietnam à la suite de la révolte des Taiping en Chine. Leur principal intérêt était le contrôle du trafic commercial sur le fleuve Rouge. Le sel de mer du Vietnam, l’opium du Yunnan, le riz nouveau, les tissus, les objets manufacturés seront leurs premières cibles. Entre 1850 et 1886, la ville fut ainsi prise, détruite, fortifiée à plusieurs reprises par différents groupes.
 

Le 30 mars 1886, le Colonel de Maussion et ses troupes arrivent à Lao Cai. L’objectif est de pacifier la région afin d’établir une frontière stable avec la Chine et d’ouvrir une voie commerciale avec la Chine via le Yunnan. La France tente d’arriver la première au Yunnan avant que les Anglais n’ouvrent une voie commerciale à partir de la Birmanie. A l’époque, les Français pensent que la Chine sera un nouvel eldorado en particulier pour les soieries de luxe et ses minerais. A partir des années 1910 Lao Cai permettra de contrôler le commerce de l’opium dont la colonie tire une grande partie de ses ressources. Pour cela, la Légion étrangère installe des postes militaires à Bat Xat, Muong Khuong, Bac Hà et des milices sont créées dans les villages. La ville sera administrée par un résident français jusqu’en 1945, puis en 1947 - 1950.

Traditionnellement le commerce sur le fleuve Rouge se fait au moyen de sampans pouvant charger jusqu’à 12 à 15 tonnes. Ils remontent d’Hanoi à Lao Cai en 35 jours. En 1898, la Chine accorde au gouvernement français le droit de construction du chemin de fer du Yunnan. Les premiers travaux débutent en 1901 et le chemin de fer atteint Lao Cai en avril 1906. Les dépenses totales de construction se sont élevées à 78 millions de francs or pour 384 kilomètres. La ligne a coûté la vie à 12.000 ouvriers chinois et vietnamiens et à 80 européens.

En 1913, la voie menant de Lao Cai à Cha Pa n’est encore qu’un chemin muletier accessible aux piétons ou aux cavaliers. C’est en 1924 que la route actuelle, empierrée, est tracée. Dès 1925, la connexion entre le service ferroviaire et routier est réalisée. Comme aujourd’hui, à 21 heures le voyageur prend à Hanoi le train qui le dépose 9 heures plus tard à Lao Cai. De là, l’auto, en deux heures, le transporte à Cha Pa. Au retour, même facilité, on quitte Cha Pa le soir à 17 heures pour arriver à Lao Cai à 19 heures, on dîne à l’hôtel de la gare et on reprend le train de nuit à 20h30.
Histoire de la ville de Sa Pa :

Le plateau de Sa Pa fut identifié en 1901 lors du relevé topographique de la région. En 1903 un poste militaire est construit. En 1906 le premier habitant civil occidental de Cha Pa s’appelle Miéville, agent du service de l’agriculture. Les résidents permanents civils français ne seront jamais très nombreux : une vingtaine en 1942. Il s’y ajoute une petite colonie de protestants anglophones dont on ignore l’origine.

Le but de la création de Cha Pa est d’abord médical. Le climat tonifiant de Cha Pa convient aux occidentaux fatigués par leur long séjour vietnamien, plus précisément « aux chlorotiques, aux anémiques post infectieux, aux anciens paludéens et toute une catégorie de nerveux : neurasthéniques, phobiques, surmenés et aux femmes hypocondriaques ». Certaines maladies, comme « les bronchites chroniques, accompagnées d’emphysème ou d’asthme, certaines dermatoses » peuvent aussi être soignées. Le sanatorium militaire sera achevé en 1913 sur la hauteur aujourd’hui occupée par la citerne municipale et son usine de pompage.

Du coté des autorités civiles, dès 1914, l’objectif est de créer au Tonkin une véritable capitale d’été dans les montagnes. Cet été là, la résidence supérieure et tous les services locaux sont transportés de Hanoi à Cha Pa. Les travaux en vue de cette installation ont débuté depuis 1912. En 1917 est créé le syndicat d’initiative et en 1925, il existe 80 kilomètres de sentiers permettant des excursions très variées. Le service forestier plante les conifères dont on peut encore voir aujourd’hui quelques exemplaires En 1922, débute sur la colline « du gouverneur » la construction de l’hôtel de la Résidence du Tonkin, le plus somptueux de la station.

En 1909, le « Cha Pa Hôtel » ouvre ses portes grâce à Monsieur Miéville à l’est de la station sur la route de Lao Cai. En 1924 est construit l’hôtel « Fan Si Pan ». En 1932, est inauguré un hôtel de luxe de 50 chambres et dix suites, le « Métropole ». Il était construit au pied du Ham Rong en bordure du lac actuel. Il est suivi en 1937, de « l’Hôtel du Centre », plus modeste.

Les premières villas ont été en 1918 celles de la Société des Charbonnages de Hong Hai et celle de la cimenterie de Haïphong (sur l’emplacement de l’actuel hôtel Victoria). Entre 1920 et 1940, sur les terrains avoisinants, concédés gratuitement, s’élèvent une centaine de villas dont il reste encore quelques spécimens. L’église est construite en 1934, suivi d’un temple protestant sur la colline qui domine la route de Cat Cat. A la fin des années 30 Cha Pa atteint son apogée, l’été plus d’un millier de coloniaux s’y reposent et s’y amusent. Cha Pa est, jusqu’au milieu des années 40, la station d’altitude à la mode de la société coloniale de Hanoi.

Pour faire face à l’accroissement des besoins alimentaires, les pouvoirs publics créent des stations agricoles. Le but est d’alimenter la population estivale et de « mettre fin au régime des hôtels où le pain manque, parce que six personnes ont eu la malencontreuse idée d’arriver sans télégraphier deux jours à l’avance ». Des vietnamiens se lancent dans la production et fournissent la ville en « toute sortes de comestibles ».... Le domaine de Taphin produit de la viande de porc, les poulets, des légumes, des fruits frais, des confitures, du lait, des pommes de terre, du fromage et… du vin. Le commerce, tenu par des chinois et des vietnamiens venus du delta, est florissant.

Le développement de la ville incite les pouvoirs publics à la moderniser en la dotant, entre 1924 et 1927 de l’eau courante et des égouts, d’un réseau d’éclairage électrique à partir d’une centrale située à la cascade de Cat Cat et dont les bâtiments, rénovés, sont toujours en fonction, d’un service télégraphique et téléphonique. En 1942, chose rare à l’époque pour une petite ville, elle est dotée d’un plan d’urbanisme très complet qui prévoit plus de 400 lots constructibles.

En février 1947 le Viet Minh prend Cha Pa et détruit les ouvrages militaires et une partie des hôtels (dont le Métropole) et des villas. En mars la légion étrangère réoccupe Cha Pa jusqu’en octobre 1949 où les troupes françaises évacuent définitivement la région. En mars 1952, l’état-major français donne l’ordre à l’aviation de bombarder la ville. Le palais du gouverneur, le complexe du sanatorium, les bâtiments publics et la plupart des villas sont détruites. La ville, en ruines, est alors abandonnée par la population vietnamienne jusqu’au début des années 60. Il faudra attendre le début des années 90 pour que Sa Pa se développe à nouveau.
Histoire du monastère de TA PHIN :

Fin 1941, 12 nones appartenant à la congrégation des Cisterciennes Réformées de stricte observance, «qui n’ont pour but que la prière et la pénitence», sont chassées du monastère de ND des Anges à Hakodaté (Japon). Huit d’entre-elles et le prieur souhaitent rester en Asie. L’ambassadeur de France au Japon écrit le 8 janvier 1942 à l’évêque de Hung-Hoa, Mrs Vandaele pour solliciter leur accueil en « terre de mission ».

Le 13 février 1942, le Résident supérieur, accorde pour le loyer symbolique de 1 piastre par an, un bail de longue durée sur « le domaine de l’ancienne station d’arboriculture fruitière de Ta Phing (Bâtiments et terrains de 44ha), terres incultes ou en friche ».

Le 11 juin 1942, les soeurs arrivent à la gare de Lao Kay et sont installées dans un bâtiment en bois «en mauvais état » « n’ayant chacune que les vêtements qu’elles portent et 200 yens ».

Le 19 juin le résident français à Lao Kay leur accorde « 8 vaches laitières, 9 veaux, 2 bœufs, 2 génisses et 1 taureau, de l’outillage agricole », le tout afin de « faire en grand l’élevage du porc et de la volaille » et « de compléter utilement en produits laitiers, lait, beurre, fromage, ce que la station de Chapa produit en quantité insuffisante pour le nombre d’estivants civils et militaires qui s’y trouvent ». Les sœurs vont également « entreprendre des essais de blé noir, avoine, orge, sarrasin… » et développer « les arbres fruitiers, la pomme de terre, les légumes et la vigne". Dès septembre 1942, les sœurs produisent des confitures de pêches, de pommes et de différents fruits et ont du mal à satisfaire « les nombreuses commandes de fromage du genre Port Salut et de beurre qu’elles reçoivent déjà de Hanoi ».

Dès août 1942, des légionnaires assurent la direction des ouvriers annamites pour le terrassement d’une plate-forme devant recevoir le nouveau monastère. La première pierre est posée le 8 octobre 1942 en présence du Résident supérieur et un parchemin est déposé dans une cavité de la pierre d’angle SE du « Monastère de la Vierge de Paix ».

En fait, seule une première tranche sera construite, le reste du couvent devant recevoir « une centaine de sœurs, converses et novices » ne verra pas le jour. Pas plus que l’hôtellerie et aumônerie prévues. Seuls les bâtiments de la ferme seront construits. Lors des troubles de 1945, les sœurs partirent précipitamment vers Hanoi et le monastère fut incendié.

A 333 km au Nord-Ouest de Hanoi, niché sur le flanc du mont Fan Si Pan, Sapa est surnommé "Le village dans la brume". Avec sa population de 60.000 habitants, Sapa recense différentes ethnies , telles les H’mong, Muong, Dao, Giay, Tay, etc. Les 4 et 5 octobre 2003 verront se dérouler à Sapa la fête du "Centenaire touristique de Sapa".

Un peu d’histoire...
Auparavant, Sapa était un plateau nommé Lô Suôi Tung, recouvert de forêts. En 1897, le gouvernement colonial français a décidé de mener les inspections chez les ethnies minoritaires dans les régions montagneuses et lointaines. Les premiers missionnaires sont donc arrivés à Lao Cai en 1898.

Durant 1903, une mission du Service géographique d’Indochine a découvert le plateau Lô Suôi Tung et lui a donné le nom de station d’altitude de Sa pa. Cet évenement a marqué un point historique dans la processus de développement du bourg.

En 1905, les explorateurs français ont pu collecter des données de Sapa sur la géographie, le climat, le tapis végétal, l’environnement, etc. Déjà à l’époque, le site était connu pour son climat frais, son air pur et ses beaux paysages. De nombreux touristes y séjournaient, surtout le week-end et en été.

En 1909, un sanatorium s’est ouvert à Sa pa. Des investisseurs ont été immédiatement intéressés. Des plantations ont surgi, à l’initiative d’un Français, puis une maison de repos a été construite.

En 1917, le Bureau touristique de Sa pa a vu le jour et, un an plus tard, deux villas ont été construites. En 1920, la première ligne ferroviaire Hanoi-Lao cai est ouverte. Le bourg était connu comme capitale d’été du Tonkin, pour de nombreux touristes.

Sapa a subi les ravages de la guerre d’indochine. Après la libération du Nord en 1954, le bourg s’est lançé dans la restructuration de l’économie et des infrastructures touristiques. Ainsi, a-t-il pu reprendre son essor au cours de ces dix dernières années. De nouveaux hôtels et villas, ... sont apparus. De 40 chambres en 1990, Sa pa en comptait 300 en 1995. Actuellement sont recensés 60 hôtels et mini-hôtels, avec un total de 1.500 chambres. Le nombre des touristes s’accroit sans cesse : de 2000 visiteurs en 1991 à 60.000 en 2002.

La province de Lao Cai a débloqué près de 100 milliards de dôngs pour investir dans les infrastructures. Sapa a récemment procédé à son aménagement urbain, à l’aide des scientifiques de l’Université française de Bordeaux 3.